Comment se crée-t-on des réseaux sur le lieu de travail ou en portage salarial ?

amitie-au-travailL’amitié au travail

Les éditions Tissot et Opinion Way ont révélé début décembre 2013 les résultats de leur sondage sur « l’amitié au travail ».

Les résultats sont parlants : à rebours des idées reçues, les Français ne pensent pas que sur le lieu de travail la vie professionnelle doive être séparée d’une frontière étanche d’avec la création de relations extra-professionnelles. En revanche, ils restent assez attachés à la séparation des temps de travail et des temps hors-travail (étude Pullmann ).

En France, 93 % des employés (moyenne de tous les secteurs) considèrent qu’il est fréquent de se faire des amis au travail parmi ses collègues et que ces amitiés leur sont même bénéfiques.

En effet, pour 88 % des employés, le fait d’être ami avec un collègue ou une relation professionnelle permet de résoudre des problématiques professionnelles et d’avoir plus d’influence sur les décisions dans l’entreprise.

Plus encore,  83 % des sondés considèrent que l’amitié au travail est une bonne chose et qu’elle permettrait d’améliorer la productivité des salariés.

Créer des réseaux professionnels en portage salarial  

Pour 75% des salariés, les amitiés se créent dans les pauses sur les lieux de travail : machine à café, pause-cigarettes, repas entre collègues.

Ces moments qui se créent grâce aux habitudes des travailleurs « sédentaires » ne manquent-ils pas à des travailleurs externes à l’entreprise, aux experts détachés du lieu de travail ?blues-au-travail

Dans l’hypothèse d’un consultant en marketing en portage salarial, comment celui-ci peut-il approfondir ses relations ? Hors de l’entreprise, peut-il continuer à tisser des réseaux qui lui permettront in fine de trouver des missions ?

La réponse varie en fonction du profil du porté.

Certains recherchent une totale autonomie dans l’exercice de leur activité. Pour eux, l’entreprise de portage salarial a comme unique rôle la gestion de comptabilité et de leurs contraintes administratives.

D’autres portés ont décidé de travailler en indépendance mais en conservant un fort besoin de constituer des réseaux, de bâtir des synergies. Pour ceux-là, deux solutions peuvent se cumuler.

Premièrement, la création de contact par les réseaux sociaux. Contrairement aux salariés « sédentaires », les experts en portage sont très présents sur les réseaux sociaux professionnels de type Viadeo ou Linkedin. Chez les « salariés classiques » seulement un sur deux a pensé ou a  effectivement eu recours aux réseaux sociaux professionnels ; ils sont 63 % à accepter leurs collègues sur des réseaux sociaux dits « personnels » (type Facebook, Copain d’avant).

Deuxièmement, la société de portage peut également permettre au porté de se créer des réseaux et des amitiés. En effet, certaines sociétés de portage proposent de nombreuses occasions, des événements dédiés à la prise de contact et à l’échange pour leurs experts : rencontres thématiques, afterwork ou encore des clubs professionnels dédiés aux spécialistes d’un métier.

 

 

Une réflexion au sujet de « Comment se crée-t-on des réseaux sur le lieu de travail ou en portage salarial ? »

  1. Ping : Créer du lien et entretenir un ré...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>