Concilier Vie privée et vie professionnelle : des différences culturelles majeures chez les cadres

logo pullmanInitiative originale de la chaîne d’hôtels Pullman, elle a publié fin septembre 2013 une étude réalisée sur plusieurs milliers d’actifs aux revenus élevés. C’est un comparatif intéressant des comportements professionnels dans plusieurs pays chez les voyageurs professionnels haut de gamme et cadres.

Dans un phénomène qu’elle qualifie de blurring, i.e la confusion progressive des activités professionnelles et personnelles, les différences culturelles et de rapport au travail apparaissent clairement.

Ainsi, Français et Allemands établissent une frontière assez étanche entres les sphères professionnelles et privées : Ils ont l’opinion la plus négative sur le fait de posséder un équipement professionnel hors du lieu de travail mais « respectent » en contrepartie plus que les autres leur lieu de travail- 94% des Français déclarant par exemple ne pas avoir d’activités personnelles au bureau.

A l’opposé, Brésiliens et Chinois apparaissent ainsi comme des adeptes de la confusion vie personnelle-vie professionnelle : près de 85% des Chinois et 74% des Brésiliens apportent leur PC ou tablette professionnels en vacances ou en week-end. 92% des Chinois considèrent même que cette interpénétration faciliterait leur développement professionnel (contre une moyenne de 70% tous pays confondus).

Dans les nationalités analysées, les Américains se distinguent par une véritable ambivalence : ils sont très friands de certains avantages de la fusion vie privée-vie professionnelle : gains de productivité, réduction du temps de travail sur le lieu d’activité travail. Pourtant, dans le même temps, les cadres américains craignent les inconvénients de cette confusion : la mise en tension permanente, le stress du résultat inhérents à la connexion permanente que permettent les équipements à distance.

Tous ces sentiments, voire ressentiments au sujet de l’articulation vie privée-vie professionnelle impliquent un besoin d’autonomie professionnelle toujours croissant chez les cadres de la société actuelle. C’est certainement l’une des raisons qui justifie le recours croissant à des solutions comme le portage salarial et le passage en travailleur indépendant notamment dans les publics féminins souvent plus attirés par des solutions comme le télétravail.

Enfin, une constante, toutes nationalités confondues, les cadres interrogés déclarent à plus de 25% organiser leurs week-ends et vacances durant leur temps de travail…

Lire l’étude dans son intégralité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>