L’intérim, cousin du portage, se réinvente ?

Les agences privées d’intérim comptabilisent aujourd’hui près de 17 millions de missions de recrutement et sont ainsi les premiers recruteurs de France. Dans la situation actuelle ou le chômage ne cesse de progresser le rapport économique et social de Prism’emploi présenté en cette fin juin 2015 revient sur les grands chiffres de l’année 2014 de l’intérim.

Interim portage salarial

Quelques frémissements sur le terrain de l’emploi intérimaire

Dans l’environnement économique morose que l’on connaît depuis maintenant plusieurs années, l’année 2014 reste tout de même une année satisfaisante du côté de l’intérim où sont enregistrés quelques frémissements. Ces derniers sont notamment à mettre au compte de certains secteurs qui renouent avec la croissance, comme les Industries et les Services avec une augmentation de respective de recours à l’intérim de 4,4 % et de 5, 2 %.

Si certains indicateurs sont positifs, il convient cependant de noter que tous ne sont pas encore passés au vert : les chiffres de l’intérim sont en effet tirés vers le bas par le BTP qui poursuit son repli en 2014 avec -8,9 %.

Cette bonne tendance globale devrait se poursuivre pour l’année 2015, comme les confirment les premiers chiffres enregistrés et qui font apparaître une hausse de 3 % à 4 % du recours à la forme intérimaire.

De bonnes nouvelles qui laissent espérer pour les perspectives d’emploi plus largement, puisque l’intérim est souvent présenté comme un indicateur avancé des tendances de l’emploi.

Agence d’intérim mais également agence de recrutement

L’année 2015 a été l’occasion de fêter le dixième anniversaire de la loi de programmation pour la cohésion sociale qui a donné aux agences d’intérim une nouvelle dimension en leur ouvrant les recrutements en CDI et CDD ainsi que le placement d’employé. Si cette loi a mis du temps à se concrétiser dans la réalité quotidienne, les agences d’intérim ont depuis peu saisi les opportunités qui leur étaient offertes. Ainsi avec plus de 50 000 recrutements en 2014, les agences que l’on appelle désormais « agences d’emploi privées » ont connu une croissance de 28% par rapport à l’année 2013.

Ces nouvelles opportunités permettent désormais à ces agences de cibler d’autres catégories de métiers de ceux que l’on retrouve traditionnellement pour l’intérim. Ainsi 30% des recrutements des agences d’emploi concernent les cadres. Ce chiffre témoigne à quel point les entreprises font de plus en plus confiance aux agences d’emploi de recrutement. Fortes de leur expérience et capables d’offrir une meilleure anticipation des besoins en compétences de leurs clients, les agences d’emplois privées permettent également d’offrir à leurs clients des compétences pour accompagner et gérer le parcours des cadres.

Une formule intéressant en particulier les entrepreneurs

Le rapport de Prism’Emploi met également en évidence le fait que le profil des entreprises ayant recours à des agences d’emplois privées est constitué de plus en plus de PME et d’ETI. Ces dernières sont en effet souvent touchées par des difficultés de recrutement qui freinent leur croissance. A la recherche de profils complexes, et ne bénéficiant pas des fonctions RH suffisantes, PME et ETI ont par conséquent souvent besoin de conseil pour recruter. Ainsi, 80 % des candidats recrutés par des agences d’emplois le sont pour des entreprises de moins de 200 salariés.

On le voit, plus que jamais, l’esprit est aujourd’hui à favoriser une véritable flexibilité dans les rapports au travail. Un tournant dont le CDI intérimaire, comme le portage salarial en sont l’illustration.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>