Le télétravail: une habitude en portage salarial / une zone floue en entreprise

TeletravailDans la mutation du travail accélérée par le numérique qui concerne principalement les cadres, le portage salarial peut apporter une solution innovante à la confusion grandissante des sphères professionnelle et privée.

 

Par nature, le portage salarial a intégré depuis longtemps les impératifs d’autonomie des cadres et leur recours au télétravail.

En effet, plusieurs études récentes mettent en exergue les enjeux majeurs du travail à distance et ses conséquences sur les limites du temps de travail.

Les premiers éléments ressortent d’une rencontre organisée le 12 mars 2013 par la DGT (Direction générale du travail), la Direccte (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi) d’Île-de-France et la Fing (Fondation internet nouvelle génération) www.aractidf.org .

Cette rencontre a été l’occasion pour les intervenants de pointer du doigt la confusion grandissante du temps de travail et du temps hors-travail. Lors de cette rencontre, Monique Boutrand, secrétaire nationale de la CFDT Cadres a notamment déclaré «quand on interroge les cadres, ils ne savent combien de temps ils travaillent et la notion de temps de travail, qui définit encore le contrat, n’a plus vraiment de sens».

Pourtant, cette porosité n’est pas forcément ressentie de manière négative et de nombreux cadres  sont satisfaits de cet aménagement libre du travail, l’un des marqueurs de leur autonomie.

Une seconde étude menée par Orange Labs sur le télétravail auprès de 1 600 salariés montre que le télétravailleur type est un cadre, de sexe masculin, du secteur des services/ télécoms, dans une ETI de plus de 1 000 salariés, âgé de 30 à 49 ans. L’étude d’Orange Labs révèle l’absence  de « définition normalisée du télétravail ».

Ce flou autour du télétravail avait déjà été identifié par un rapport du Centre d’Analyse Stratégique (CAS) qui analysait que « globalement une grande partie du télétravail n’est pas contractualisé mais toléré par les managers ». L’étude estimait à 90% la pratique informelle du télétravail www.strategie.gouv.fr  .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>