Ponts de mai : quelles conséquences sur le temps de travail ?

Avec près d’une semaine cumulée de vacances parsemée tout au long du mois de mai, les entreprises sont particulièrement touchées par les ponts de mai.
2015 étant une année dense en ponts, quel impact sur le temps de travail des salariés à l’intérieur des entreprises ? Quel impact pour les travailleurs indépendants, maitres de leur calendrier par nature ?

Y’a-t-il trop de jours fériés ?

Ce débat qui revient régulièrement a récemment fait la une de nombreux quotidiens grand public et de sondages aux résultats parfois contradictoires.
Cependant, malgré les apparences, le système français n’octroie pas  plus de congés liés aux jours fériés que les autres pays européens : avec 11 jours, la France est dans la moyenne européenne.
L’Allemagne qui sert souvent de comparaison en termes de marché de l’emploi en attribue 9 au niveau national et chaque lander a une latitude pour en accorder d’autres.
A comparer avec d’autres statistiques sur la productivité des salarias français, l’inquiétude n’est donc pas forcément légitime.

Pour rappel, cette infographie qui précise où se situe la France dans l’ensemble européen et par rapport aux Etats-Unis.

Temps de travail

La problématique ne se poserait donc pas en termes de quantité ou de qualité de travail mais plus de désorganisation des entreprises. De nombreux salariés utilisent ces périodes pour tirer leur droit aux RTT, de nombreuses entreprises sont également contraintes de faire le pont pour éviter de ne rouvrir qu’un jour.

L’accumulation de ces décalages peut donc amener à décaler des projets voire à les retarder. Ce décalage n’étant pas forcément optimal alors que juin approche et que la fin de ce mois coïncide avec le début de l’été et donc le début… d’autres congés.

Quel impact pour les indépendants ?

Lorsqu’on est un professionnel en freelance, qu’on maitrise son agenda, la notion de reporting s’estompe considérablement. L’exercice de ses compétences en indépendant évite d’avoir à rendre des comptes à un supérieur hiérarchique mais également à des équipes d’une entreprise au sein d’un service.

Les périodes de ponts sont alors des moments de recul qui peuvent être utiles à un indépendant. Il peut en profiter pour faire de la veille dans son secteur, pour mettre à jour ses connaissances ou même travailler un document sans être interrompu par les interactions avec son client.

Les échanges de l’indépendant peuvent toutefois rapidement reprendre avec ses interlocuteurs. Ainsi, ces moments doivent être productifs car la compression des temps au sein des entreprises, et dès le retour des entreprises clientes, l’indépendant doit pouvoir gérer cette « phase de retour » où peuvent s’accumuler rapidement les demandes.

En somme, l’impact négatif des ponts sur les indépendants est assez limité, à condition qu’ils soient utilisés correctement (à moins d’avoir choisi de respecter ces ponts).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>