Reconversion professionnelle plus difficile pour les seniors au chomage

Pôle Emploi

Pour le 19ème mois consécutif,  le chômage augmente selon les chiffres du Pôle Emploi. Cette augmentation touche principalement deux catégories : les jeunes et surtout les seniors, les plus de 50 ans.

Forte augmentation du nombre de chomeurs parmis les seniors

L’augmentation du chômage chez les séniors a été de 17 % en un an. Au total, près de 685.000 personnes de plus de 50 s, sans aucune activité étaient inscrites fin octobre à Pôle emploi. Le taux de chômage des seniors, est cependant trois points en dessous de la moyenne du chômage global (6,9%).

La détérioration de l’emploi des seniors a plusieurs facteurs : étant toujours plus nombreux à rester actifs du fait des réformes des retraites, les senior sont massivement en CDI.

Or, pour cette classe d’âge, la problématique est d’éviter de tomber dans le piège du chômage de longue durée (plus d’un an).

Une reconversion professionnelle plus difficile passé 50 ans

La reconversion professionnelle après 50 est toujours plus compliquée. En effet, la probabilité qu’un senior soit toujours au chômage au bout de deux ans est de une sur deux, selon une étude de l’Unédic. A environnement économique constant, les seniors connaissent des durées moyennes de chômage d’environ 6 mois et demi plus longues que celles des moins de 25 ans, selon Pôle Emploi.

Un chiffre marquant : fin 2012, les plus de 50 ans restaient en moyenne inscrits 404 jours à Pôle Emploi, quand la moyenne de tous les inscrits est de 249 jours.

La question des nouvelles formes d’emploi organisant la reconversion professionnelle, au premier rang desquelles se trouve le portage salarial, est plus que jamais d’actualité.

Cet article a été posté dans Actualité par admin. Permalien.
Guide du Portage

Une réflexion au sujet de « Reconversion professionnelle plus difficile pour les seniors au chomage »

  1. bonjour .Je suis en quête d’une solution pour une reconversion. Ma situation jusqu’en mars 2013 en micro-entreprise dans un petit atelier dans le centre de VERSAILLES me demandait quelques sacrifices financiers mais j’étais bien implantée .Un divorce ai venu tout bouleverser et à la sorti me mis dans le
     » LA « décision raisonnable de réduire mes frais de fonctionnement . J’ai donc depuis un an cherché .Aujourd’hui une solution se met en place pour travailler dans un bureau d’étude pour assister un ingénieur du bêton qui est en libéral mais qui hésite à prendre un salarié .Comment faire pour le rassurer sur les montant des cotisations sociales et votre intervention dans la régularisation de ma situation .Faites vous des rendez-vous où l’employeur et le salarié se trouvent ensemble pour débattre de la solution en posant toutes les questions afin de trouver la justesse entre les 2 parties. merci de votre réponse .bien cordialement .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>