Guide du portage > Portage-salarial >

Exercer son métier de Formateur en portage salarial

(communiqué de presse) Portageo 28 mai 2009

Le métier de formateur… bien plus qu’un diplôme !

S’il existe des formations permettant d’acquérir des compétences pédagogiques et techniques pour exercer l’activité de formateur, ces dernières ne suffisent pas pour s’épanouir dans l’exercice d’un métier particulièrement exigeant.

Au-delà du diplôme, le formateur doit avoir avant tout des connaissances à transmettre, et des qualités humaines fortes : ouverture d’esprit, sens de l’écoute et de la pédagogie, patience d’enseigner, goût du travail en équipe et du contact humain, qualités rédactionnelles, disponibilité et capacité d’adaptation… Etre formateur ne s’improvise pas, et nécessite de fortes aptitudes à la communication.

De plus, il est préférable de disposer d’une expertise avérée dans son domaine d’intervention pour être crédible. Le client privilégiera toujours un candidat disposant d’un vécu professionnel face à un candidat titulaire d’un diplôme sans expérience, car il attend du formateur qu’il soit immédiatement opérationnel.

Enfin, dans un marché fortement concurrentiel, le formateur doit savoir activer son réseau, se faire connaître et reconnaître par ses pairs et ses clients, et animer sans relâche son carnet d’adresses afin de renouveler ses missions. Trouver une situation professionnelle stable n’est pas toujours facile dans ce secteur, où les emplois précaires restent malheureusement la norme.

« Toute personne physique ou morale qui exerce, à titre principal ou accessoire, l’activité de dispensateur de formation professionnelle doit, lors de sa création, déclarer son activité » (Direction Régionale du Travail, de l’Emploi et de la Formation Professionnelle)

Pour exercer ce métier, il faut absolument avoir un statut et se déclarer comme formateur auprès de la DRTEFP (dans le cas d’une activité de formateur salarié d’un centre de formation, c’est le centre qui s’occupe des formalités). Il existe quatre types de statuts :

- Formateur salarié
- Formateur vacataire occasionnel
- Formateur indépendant
- Formateur en portage salarial

Le formateur salarié est de moins en moins présent dans les centres de formation. En effet, les organismes de formation doivent faire face à une forte fluctuation de leurs commandes (saisonnalité de la demande) et une embauche définitive est définitivement trop coûteuse quand le formateur est amené à alterner périodes travaillées et périodes « inter missions ». C’est pourquoi la plupart des centres de formation préfèrent utiliser la vacation pour répondre à des besoins précis et ponctuels de leurs clients.

En vacation, le formateur vacataire effectue des missions temporaires pour le compte d’un donneur d’ordre (par exemple un organisme de formation). Il n’a pas de véritable statut d’un point de vue juridique, il travaille dans le cadre d’un contrat temporaire rédigé par l’organisme qui le détache pour cette mission auprès du client à former. Au dessus d’un certain quota d’heures, le formateur vacataire doit impérativement se déclarer et payer des charges.

Le formateur indépendant (ou freelance) a quant à lui choisi de s’immatriculer afin de pouvoir bénéficier d’un statut juridique légal pour exercer à son propre compte. Les statuts les plus fréquents sont celui de l’entreprise individuelle (souvent en micro-entreprise ou en auto-entrepreneur) ou de la société (EURL, SARL). L’avantage de ce statut réside dans une réelle liberté de l’entrepreneur, avec tout ce que ça implique : liberté d’organisation, choix de ses missions, sélection des clients… attention toutefois aux inconvénients : la lourdeur administrative n’est pas un mythe, et le temps passé à la gestion vous semblera bien contreproductif. De plus, le statut social de TNS (Travailleur Non Salarié) du formateur indépendant n’est pas très confortable en terme de couverture (retraite, maladie, droits au chômage). Enfin, de nombreux clients vous demanderont d’être « organisme de formation agréé », un précieux sésame difficile à obtenir quand on est seul.


Enfin, le portage salarial est un statut très pratiqué dans le secteur de la formation, parce que particulièrement avantageux. Il permet de travailler à son compte, avec la même liberté d’action qu’un formateur indépendant, mais en bénéficiant du statut social de salarié. Non seulement le portage évite au formateur de s’immatriculer, mais ce statut le libère également de toutes les tracasseries administratives. En fait, une fois que le formateur a trouvé une mission de formation, c’est la société de portage qui va signer le contrat et facturer la prestation au client, c’est elle qui va s’occuper de l’intégralité d la gestion du dossier (factures, relances, TVA, cotisations sociales, etc…). En parallèle, elle joue le rôle d’employeur auprès du formateur qu’elle assure et protège, et à qui elle reverse un salaire à la fin de la mission. Ce salaire est calculé sur la base du montant des honoraires facturés, moins la commission de la société de portage (que l’on appelle « frais de gestion ») et les charges sociales qui sont versées à l’état. Le formateur est protégé socialement, et libéré de toute contrainte administrative, il peut se consacrer sereinement à sa mission.
L’entreprise de portage salarial doit disposer d’un numéro « organisme de formation », délivré par la Direction Régionale du Travail, de l’Emploi et de la Formation Professionnelle.

Comment démarrer sa mission de formation en portage salarial ?

C’est très simple. Pour pouvoir démarrer son activité en portage salarial, il faut avant tout avoir une première mission. Aucune société de portage ne peut vous embaucher sans mission de formation, il donc important de prospecter activement en amont, en activant votre réseau, sans hésiter à faire à la fois de la prospection en direct (directement auprès du client final) et en sous-traitance (via des organismes de formation).

Cette période de démarchage actif doit être mise à profit pour approfondir la question de votre futur statut. C’est le moment de nous contacter pour en savoir plus ! Il est fondamental en effet de prendre le temps de faire connaissance, afin que nous ayons une idée précise de votre situation personnelle et de vos projets professionnels et que nous soyons en mesure de répondre à toutes vos questions. PORTAGEO est très attentif à la qualité des relations avec nos consultants formateurs portés, et la confiance mutuelle nécessite une grande transparence dans les échanges. Alors sollicitez-nous, posez-nous des questions, nous sommes là pour vous aider dans votre démarrage d’activité. Cela implique de l’écoute, du conseil, de l’accompagnement, de la disponibilité, autant de qualités que nous mettons à votre service, convaincus que notre partenariat commence précisément à ce moment là, et n’a de sens que dans le dialogue.

Ensuite, quand la mission se rapproche, vient le temps de contractualiser avec le client. Nous vous donnons tous les outils pour formaliser vos engagements : contrats commerciaux, conventions de formation, mais aussi règlements intérieurs, feuilles de présence, attestations de présence, etc… et nous vous aidons à les personnaliser en fonction de la réalité de la mission de formation. Notre rôle sera de vous alerter sur toutes les subtilités contractuelles que vous pourriez rencontrer, et de vous aider à en comprendre les enjeux. Quand le contrat est prêt, vous le transmettez à votre client pour signature, vous le signez à votre tour avant de le faire parvenir à PORTAGEO. Une fois ce contrat signé, nous sommes prêts à démarrer cette mission à vos côtés, il ne nous reste plus qu’à vous embaucher, ce que nous ferons dès réception de votre dossier d’inscription PORTAGEO.

Vous êtes désormais formateur indépendant porté par PORTAGEO, et accédez à tous nos services. Indépendant d’un point de vue organisationnel, vous pilotez librement votre activité et choisissez vos missions. Salarié de PORTAGEO d’un point de vue social, vous êtes assuré et protégé juridiquement. Vous pouvez vous reposer en toute confiance sur notre équipe de professionnels, avec la certitude que votre dossier sera géré au mieux de vos intérêts. PORTAGEO possède un numéro d’organisme de formation, ainsi qu’une exonération des services fiscaux quant à TVA sur les prestations de formation facturées.

PORTAGEO, votre meilleur atout pour réussir !

- Mme Mélanie DENIZE - Chargée des relations et du Développement

E-mail : contact@portageo.fr