Guide du portage > Portage-salarial > Interview Hubert Camus

Interview : Hubert CAMUS, Vice-Président du PEPS et gérant de ABC Portage, nous parle de la création du PEPS et de ses attentes sur les évolutions du portage salarial

Propos receuillis le vendredi 17 mai 2013 par le Guide du Portage

Hubert Camus - Interview Guide du PortageSix mois après la naissance du PEPS (syndicat patronal du Portage Salarial représentant environ 90% de la profession ), le Guide s’est entretenu avec Hubert Camus, Vice-Président du PEPS (Professionnels de l’Emploi en Portage Salarial) et ancien président de la FNEPS (Fédération nationale des Entreprises de Portage Salarial. C'est également le gérant de la société ABC Portage.

Guide du Portage : Cela fait plus de six mois que votre ancien syndicat et le SNEPS ont décidé de fusionner pour créer le PEPS, sur quels dossiers travaillent actuellement votre syndicat ?

Hubert CAMUS : Nous avons beaucoup travaillé à la future extension de l’accord paritaire du portage salarial (ndlr l’accord professionnel du 24 juin 2010). Nous avons participé à plusieurs rencontres avec le ministère du Travail, la DGT (ndlr Direction Générale du Travail), les services du premier ministre et de l’Elysée.
A l’issue de ces entretiens et après une profonde analyse, le ministère du travail semble vouloir reprendre à son compte cet accord qui n’avait pas été avalisé par le ministre du Travail précédent, Xavier Bertrand. 

GdP : Le PEPS vient d exclure un de vos membres, c’est une décision assez rare. Pouvez-vous nous en donner les raisons ? Est-ce à dire que le syndicat s’applique des règles de bonne pratique ?

H.C : Le membre en question, est la société Didaxis representée par son President. C'est un membre connu dans le secteur du portage mais qui a eu des pratiques et des actes de communication que je qualifierais de limite.Les partenaires sociaux du secteur eux-mêmes nous ont demandé des explications sur ces pratiques.

Le Président de Didaxis était membre du Conseil d’administration du PEPS et nous lui avons donc adressé un rappel à l’ordre très clair  à ce sujet. Malheureusement, ces pratiques n’ont de fait pas cessé. C’est la raison pour laquelle notre Conseil d’administration a décidé d’exclure à l’unanimité Didaxis.

GdPQuelle est votre analyse de l’état actuel du secteur du portage ?

H.C : Le secteur du portage salarial est en croissance, faible certes mais toujours en croissance. Dans nos sociétés, nous recevons tous les jours de nouvelles demandes pour avoir recours à ce statut.
Les personnes qui souhaitent être portées sont surtout des individus qui maitrisent leur métier. Ce sont généralement des profils expérimentés dans le domaine de la prestation intellectuelle.

Ce sont principalement des experts qui recherchent une autonomie professionnelle. Cette autonomie et cette expérience font que le portage salarial intéresse beaucoup les professionnels à partir de quarante ans. En fait dès qu'un professionnel a atteint un niveau suffisant d’autonomie dans sa façon de travailler il peut être tenté d'y recourir.

GdPAu sujet de l’accord de juin 2010, attendez-vous l’extension par le Gouvernement ?

H.C : Nous avons réussi, je crois à convaincre le Gouvernement que le portage salarial est un outil positif et efficace d’aide au retour à l’emploi pour les professionnels autonomes.Nous devrions donc bientôt obtenir l’extension de la part du Gouvernement.

Cette extension va donner une légitimité encore plus forte au portage salarial. Elle va sécuriser les portés dans leur démarche auprès des sociétés clientes et accroitre la visibilité de notre secteur.

Enfin, lorsqu’elle sera effective cette extension va ouvrir une période de négociation de deux ans au cours de laquelle nous allons peaufiner avec les partenaires sociaux les pratiques du portage salarial.

Propos receuillis par le Guide du Portage

 

A la demande de Didaxis suite à l’interview ci-dessus, nous publions son droit de réponse :

Guillaume CAIROU est l’un des fondateurs du PEPS. En avril 2013, il est élu à la présidence de la Fédération Européenne du Portage Salarial (FEPS) à Bruxelles, seule organisation européenne de défense des intérêts des sociétés de portage salarial.
Guillaume CAIROU, membre fondateur du PEPS, a présenté sa démission en sa qualité d’administrateur du PEPS dans le cadre de ses nouvelles fonctions à la présidence de la Fédération Européenne du Portage Salarial (FEPS) à Bruxelles à la demande du Conseil d’Administration de cette Fédération professionnelle afin de garantir sa pleine indépendance. Il n’a donc pas pu être exclu du PEPS.