Guide du portage > Portage-salarial >

Les 7 avantages du travail par missions pour les jeunes retraités

(communiqué de presse) ITG 09 septembre 2009

Le travail par missions se pratique en temps choisi, en grande partie de son domicile, pour offrir un heureux complément de revenus et apporter un équilibre à la fois intellectuel et physique. Le travail par mission amène également à maintenir une vie sociale dense et à servir notre société au sein d’une organisation qui privilégie l’autonomie.

Les premiers temps de la retraite autorisent une activité salariée à temps choisi. Le travail par mission permet de choisir non seulement la durée et le moment de ses interventions mais aussi la nature des missions que l’on entend mener.

Le travail par missions s’adapte particulièrement bien au télétravail. Le travail d’expert consiste à rédiger des comptes rendus d’expertise, des fiches de préconisations, à faire des analyses de données recueillies sur le terrain toutes choses qui font qu’une grande part de l’activité peut se faire de chez soi.

La retraite impose de plus en plus une baisse importante de revenus. Or dans les premières années le train de vie reste le même : il faut notamment payer les impôts de l’année précédente avec un revenu de référence nettement plus élevé que celui de la retraite. Par ailleurs, un jeune retraité souhaite souvent voyager, profiter du temps libre pour sortir, faire plaisir à ses petits enfants, autant d’extras qui donnent du goût à la vie. Le travail par missions offre un heureux complément aux revenus de la retraite et permet de retrouver un pouvoir d’achat plus confortable.

S’engager dans une activité, ce n’est pas simplement s’occuper. D’un côté l’engagement constitue une contrainte choisie qui nous oblige à respecter nos promesses et à rester « professionnel » alors que la simple occupation est moins exigeante. L’engagement favorise l’activité cérébrale et physique. Faire une conférence à 9 heures du matin à Bordeaux pour un Nantais l’obligera à se lever tôt, à se présenter en forme et à délivrer la prestation de qualité attendue par son auditoire. L’aquarelle (ou toute autre activité de loisirs) ne demande pas les mêmes efforts aussi, ne doit-elle pas constituer la seule source d’activité du jeune retraité. Le travail par mission amènera le meilleur équilibre qui soit entre les activités de loisirs et la poursuite d’une activité professionnelle.

Prendre sa retraite, ce n’est pas choisir l’isolement. Heureusement tout ne marche pas de façon exclusive par oui ou par non. Le travail par missions permet de conserver une vie sociale. Au travers des missions, on continue à fréquenter son réseau professionnel, on se tient au courant des évolutions mieux : on y participe. De ce fait, on reste dans le coup plus longtemps et la communication avec les jeunes générations est plus facile.

Le travail par missions rend service à notre société en lui faisant bénéficier d’expertises souvent précieuses. L’expérience c’est souvent un temps important de gagné. On fait rarement les mêmes erreurs deux fois. Ceux qui ont l’expérience peuvent éviter aux plus jeunes des essais-erreurs qui coûtent cher aux organisations.

Après une vie de travail, on aspire à plus d’autonomie. N’être lié que par les délais et le résultat constitue une vraie liberté. C’est tout l’avantage du travail par missions.

A propos d’ITG : 2500 consultants actifs, CA 64M€ en 2008, partout en France
Pour nous consulter et en savoir plus sur le travail par missions
ITG 26 rue de la Pépinière 75008 Paris
www.itg.fr