Guide du portage > Portage-salarial > Portage salarial ou auto-entrepreneur ?

Portage salarial ou auto-entrepreneur ?

(communiqué de presse) 1° septembre 2010

Etre Auto-entrepreneursDepuis la création du régime auto-entrepreneur au 1° janvier 2009 adapté aux prestations de services (consultants, formateurs, traducteurs … ) beaucoup de portés s'interrogent sur l'opportunité de basculer vers la création d'une entreprise individuelle en profitant de ce nouveau régime particulièrement attractif.

Les deux modes de travail ont chacun leurs avantages et leurs inconvénients. Mais pourquoi ne pas combiner légalement les deux en bénéficiant du meilleur de leurs caractéristiques respectives ?

1 - Entreprise individuelle sous le régime auto-entrepreneur

Le site www.auto-entrepreneur.fr présente en détails ce nouveau régime dont les principales caractéristiques sont :

  • Une grande facilité (théorique) et rapidité de création de son entreprise via Internet
  • Un prélèvement libératoire fiscal et social très économique (23% pour une activité libérale) calculé mensuellement ou trimestriellement sur le chiffre d'affaires avec la règle :
    Pas de chiffre d'affaires = pas de charges fiscales ou sociales.
  • Une gestion administrative fortement allégée : un simple registre des ventes pour une activité de services.
  • Franchise de TVA qui permet des tarifs de prestation 20% moins chers

Parmi les inconvénients de ce régime :

  • Plafonnement du chiffre d'affaires à 32 100 euros par année civile (prestations de services)
  • Pas d'assurance chômage
  • Impossibilité de déduire des frais car le prélèvement libératoire social et fiscal est calculé sur le chiffre d'affaires et non sur le bénéfice.

2 - Portage salarial

Avantages :

  • Bénéfice du régime salarié, en particulier l'assurance chômage.
  • Dans la pratique le portage salarial reste encore plus simple et plus rapide à mettre en œuvre que la création d'une auto-entreprise.
  • Assurance Responsabilité Civile Professionnelle prise en charge par la société de portage

La principale différence (par rapport à l'auto-entreprise) est le coût des deux régimes qui comprennent plus ou moins de services attachés. En portage le revenu net avant impôts est d'environ 50% de la facturation HT contre un revenu d'environ 77% après impôts pour l'auto-entreprise.

C'est la contrepartie de services supplémentaires qu'apportent le portage salarial.

Un projet de règlementation définirait deux profils différents: l'utilisation du portage salarial serait réservé aux cadres alors que l'accès au régime auto-entrepreneur n'aurait pas de profil limité.

Des consultants de plus en plus nombreux ont compris l'intérêt de faire cohabiter une partie de leur activité en portage salarial et une autre partie en auto-entreprise. Le portage salarial est ainsi utilisé pour répondre très rapidement à une offre de mission, déduire des charges de fonctionnement (frais de voiture, affranchissement, micro-ordinateur etc.) ou pour accepter de nouvelle missions au-delà de la limite de chiffre d'affaires de l'auto-entreprise (32 000 euros en prestations de services).


Plus d'infos sur :

Portage salarial et auto-entrepreneur

- www.auto-entrepreneur.fr (régime de l'autoentrepreneur)
- Voir aussi l'EIRL Entrepreneur Individuel à Responsabilité Limitée.
- Voir aussi l'annuaire des prestataires de services et les derniers appels d'offres des donneurs d'ordres.