Guide du portage > Alternative >

Coopératives d'activités et d'emploi (CAE)/ Portage salarial
 

► Comment fonctionne une CAE ?
► Pourquoi choisir la CAE ?
► Pour quel secteur d'activité choisir la CAE ?
► Quelles sont les différences entre le portage salarial et la CAE ?

Les (CAE) coopératives d’activités et d’emploi peuvent être rapprochées au portage salarial dans leur capacité à abriter des projets d’entrepreneurs.

Si elles permettent également à un porteur de projet de conserver son statut de salarié, elles n’ont pas le même objectif que le portage et ne « recrutent » pas les mêmes profils :

Comment fonctionne une CAE ?

La forme légale utilisée pour les 37 CAE existantes en France est la fameuse SCOP (Société Coopérative de Production). 
Dans une CAE, la direction est confiée à un gérant assisté de chargés de mission.

Tous les mois :

  • Une réunion des membres de la CAE fixe l’organisation et la gestion de la CAE
  • Les salariés des CAE sont rémunérés et prélevés en plus des charges sociales et patronales d’honoraires pour la CAE

Pourquoi choisir la CAE ?

L’objectif de la CAE est d’abord d’accompagner les salariés vers la création d’une activité en leur faisant bénéficier d’une structure collective.

La CAE a d’abord un objectif de responsabilité sociale car elle va proposer au salarié de bénéficier d’un cadre délimité pour son activité commerciale :

  • La CAE propose, comme la société de portage salarial, de traiter des aspects administratifs et fiscaux du projet du salarié
  • Le salarié de la CAE bénéficie d’un numéro de TVA et d’une immatriculation au RCS
  • La CAE dispense au salarié une formation et un accompagnement (comme devront le faire bientôt toutes les sociétés de portage salarial)

En contrepartie de tous ces avantages, la CAE prélève des honoraires autour de 10% du chiffre d’affaires réalisé par le salarié.

Pour quel secteur d’activité choisir la CAE ?

A la différence du portage qui se concentre sur le secteur des prestations intellectuelles, tous les secteurs d’activité peuvent s’organiser sous forme de CAE.

Dans une CAE, le salarié pourra ainsi librement réaliser des prestations artisanales ou toutes prestations commerciales de négoce et de vente.

Quelles sont les différences entre le portage salarial et la CAE ?

  • La différence est tout d’abord légale :

La société de portage est une société commerciale dans laquelle les salariés-portés n’ont pas d’actions.

Dans la CAE, les salariés sont également associés ce qui les implique beaucoup plus fortement dans la gestion de l’entreprise.

  • La différence porte sur l’objectif et le contrôle de l’activité des sociétés

Dans une CAE, un comité de pilotage doit être créé et qui doit associer les services de l’Etat, ainsi que les échelons locaux des directions du travail et de Pôle Emploi.

  • La différence porte également sur les profils

Si le portage s’adresse principalement aux cadres et professions intellectuelles avec une rémunération moyenne ou élevée, la CAE s’adresse à tous les profils manuels et intellectuels pouvant permettre la réalisation des projets de la CAE.

Le conseil du Guide

Avant d’intégrer une CAE, n’hésitez pas à contacter les organisations qui les regroupent pour vous assurer de la pérennité de la CAE :

  • Coopérer pour entreprendre

Adresse : 45/47 rue d'Hauteville, 75010 Paris

Tél. : 01 42 63 47 71

Courriel : info@cooperer.coop

www.cooperer.coop

 

  • Copéa

Adresse : 10 rue Archinard, 26400 Crest

Courriel: contact@copea.fr

www.copea.fr

 

  • Pour en savoir plus sur les CAE :

www.cooperer.coop

www.copea.fr

www.apce.com/pid648/cooperatives-activites.html

www.auto-entrepreneur.fr/cooperative-activites-emploi.php

La comparaison du portage et des CAE par l’UGICT :

www.ugict.cgt.fr/articles/references/cooperative-dactivite-vs-portage-salarial

Auto-entrepreneur ou portage salarial ?   > <  Retour