La digitalisation de l’appareil de formation

Publié le 23/07/2021

Depuis le début du quinquennat, le plan d’investissement dans les compétences vise à mettre une stratégie pluriannuelle pour la formation professionnelle. L’un de ses aspects concerne la digitalisation de l’appareil de formation. Doté d’une enveloppe de plus 360 millions d’euros, cet axe se divise en différents temps.

Un premier appel à projet a été lancé et est intitulé « DEFFINUM » (Dispositifs France Formation Innovante Numérique). Doté de 100 millions d’euros, cet appel à projet vise à « accélérer la transformation de la formation par le soutien à des projets émanant de consortiums ou groupements d’acteurs qui souhaitent accélérer l’hybridation de leurs formations et déployer des pédagogies innovantes […] afin de rendre l’apprenant véritablement acteur de ses apprentissages ».

L’objectif de cette première vague est notamment de basculer vers un modèle hybride de formation, avec des temps de formation en présence et à distance, synchrones et asynchrones. Il s’agit également de développer les tiers-lieux (espace de coworking, fablabs,…) ou des outils plus immersifs.

Chaque projet aura une durée maximale de 36 mois, avec une présentation des premiers résultats au bout de 12 mois. Il aura également une assiette de dépenses éligibles de 500 000 € minimum, dont 30% au moins sont apportés par le porteur de projet ou des cofinancements.

Avec un tel montant, les projets d’envergure nationale ou interrégionale sont visés, mais également des projets de mutualisations des outils de formation, promouvant des innovations pédagogiques technologiques ou en situation de travail. Les groupements d’acteurs pourront également associer les opérateurs de compétences ou les CFA, les éditeurs de contenus, …



© Le Guide du Portage - 2021