L’accord sur la sécurisation de l’emploi examiné à l’Assemblée

accord national interprofessionnelSouvent présenté comme une concrétisation de la flexi-sécurité à la française, le projet de loi qui transpose l’accord signée par les partenaires sociaux en janvier 2013 (ANI) est examiné depuis hier par les députés ayant déjà déposé de nombreux amendements.

Dans le même esprit que le portage salarial, l’ANI concilie sécurité du salarié et flexibilité pour les entreprises.

Il instaure des droits rechargeables pour les salariés leur permettant  de cumuler leurs droits au chômage sur un compte plutôt que d’aligner le montant de leurs allocations sur le montant de leur dernier salaire. A terme, cette réforme permettra aux experts qui quittent leur entreprise pour rejoindre une société de portage salarial d’être mieux indemnisés.

Enfin, dans l’ANI la flexibilité se matérialise par la possibilité pour l’entreprise de signer un accord avec les syndicats pour aménager le temps de travail des salariés en cas de graves difficultés conjoncturelles.

C’est cette même vision de souplesse et d’adaptabilité qui explique qu’un nombre croissant d’entreprises a recours à des experts en portage salarial pour des missions ponctuelles à court ou moyen terme.

source: Huffingtonpost

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>