Les droits des demandeurs d’emploi prolongés jusqu’au mois de juin ?

Publié le 20/04/2021

Depuis le début de la crise sanitaire, la question des demandeurs d’emploi en fin de droit a été mise plusieurs fois sur la table. Cela a conduit le gouvernement à prolonger à plusieurs reprises leurs droits l’année dernière, puis régulièrement en ce début d’année.

Ainsi, après un premier report des droits jusqu’à la fin du mois de Janvier, puis jusqu’au 28 février … le gouvernement a décidé de prendre une ordonnance afin de contenir la multiplication des textes et d’éviter un report mensuel de la date.

L’ordonnance du 10 février 2021, modifiant l’ordonnance du 25 mars 2020, prévoit que « les demandeurs d’emploi qui épuisent leur droit [aux différentes allocations] à compter du 30 octobre 2020 bénéficient à titre exceptionnel d’une prolongation de la durée pendant laquelle l’allocation leur est versée jusqu’au dernier jour du mois civil au cours duquel intervient la fin de l’état d’urgence ». En théorie donc, les droits pourraient être prolongés jusqu’à la fin du mois de juin 2021.

Néanmoins, la suite de l’article 1bis indique que le ministère du Travail pourrait choisir une date différente de celle à laquelle interviendrait la fin de l’état d’urgence. Une chose est sûre, pour le mois de mars 2021, les droits ont été prolongés. Pour bénéficier de cette mesure, il faut continuer à s’actualiser entre le 28 et le 15 du mois suivant.

Le texte ci-dessus ne concernant que les personnes arrivées en fin de droit entre le 30 octobre et le 31 mars inclus, de nouvelles mesures pourraient vraisemblablement être prises pour les personnes arrivant en fin de droit à compter du 1er avril si la crise sanitaire était amenée à se poursuivre.

Les intermittents du spectacle, qui relèvent de dispositions spécifiques du règlement d’assurance chômage (les annexes VIII et X), ne sont pas concernés par cette mesure. Ils bénéficient d’une prolongation de droits jusqu’au 31 août 2021.


© Le Guide du Portage - 2021