Statut des chauffeurs UBER : le bras de fer continue en Californie

Publié le 25/09/2020

La bataille de la qualification contractuelle des chauffeurs Uber et Lyft (entre autres) fait toujours rage en Californie ! Un tribunal Californien a rappelé à l’ordre les deux plateformes le 10 août dernier en leur imposant de respecter la loi AB5 votée et applicable depuis maintenant 8 mois dans l’Etat, et donc de salarier tous leurs chauffeurs...

Coup de théâtre, ou coup de pression suite aux annonces des plateformes d’arrêter purement et simplement leurs services mettant un million de chauffeurs au « chômage technique », une Cour d’appel vient de décider le 20 août de leur accorder un délai supplémentaire (aux huit mois déjà passés), pour se conformer à la législation en vigueur, un procès devrait avoir lieu à partir du 13 octobre…

En attendant, les plateformes sortent l’artillerie lourde, avec plusieurs dizaines de millions d’euros de budget, une campagne de communication massive est en cours avec à la clé la mise en place d’un référendum auprès des citoyens californien pour faire valider leur « Proposition 22 » qui serait incluse dans la loi AB5 et qui leur permettrait d’obtenir des dérogations afin que leurs chauffeurs soient toujours considérés comme des indépendants, en échange de quelques avantages sociaux complémentaires pour ces derniers…

Les électeurs californiens décideront le 3 novembre du sort de ces travailleurs des plateformes (et d’autres par ricochet), à peu près au même moment devrait être rendu le rapport de la mission Frouin qui doit aider à trancher la question en France… Espérons que nous serons plus inspirés…


L’équipe du Guide

Pour suivre l’actualité du Guide, n’hésitez pas à nous suivre sur twitter : https://twitter.com/GuideduPortage



© Le Guide du Portage - 2020