Le portage salarial fait son show, clap 3 !

Publié le 29/10/2020

Pour ce troisième épisode de la mini-série de vidéos dédiées à la promotion du portage salarial, Marc, la cinquantaine, fait partie du plan de départ mis en place par son entreprise.

L’une de ses collègues lui expose brièvement les différentes options « classiques » qui s’offrent à la lui, et notamment la création d’une entreprise, en sociétés ou en micro-entreprise.

Marc est réticent et on le comprend : se lancer dans la rédaction de ses statuts et la gestion administrative et comptable d’une SASU en plus de devoir développer son activité n’est pas chose aisée, surtout juste après la perte de son emploi. Quant à « l’auto-entreprise », une image de précarité colle encore à la peau de ce régime, et en tout état de cause, le risque d’isolement et l’absence d’accompagnement restent des failles aujourd’hui identifiés de ce dispositif.

Le portage salarial, rappelons-le, a été au départ intégré dans l’accord interprofessionnel du 11 janvier 2008 puis dans le Code du travail par la loi du 25 juin de la même année, justement pour répondre à des situations comme celle que rencontre Marc.

Les partenaires sociaux écrivaient alors avec justesse que « cette forme d'activité répond (…) à un besoin social dans la mesure où elle permet le retour à l'emploi de certaines catégories de demandeurs d'emploi, notamment des seniors. (…). »

Si le portage salarial s’est évidemment développé et modernisé depuis, en répondant à un panel de besoins bien plus large, il reste toujours une solution idéale pour les seniors qui souhaitent avoir une seconde vie professionnelle. Pour la réussir, ils ont leur expertise, leur expérience, leur réseau, et l’appui d’un partenaire : leur entreprise de portage salarial.

Pour découvrir la troisième vidéo, c’est par ici !


L’équipe du Guide

Pour suivre l’actualité du Guide, n’hésitez pas à nous suivre sur twitter : https://twitter.com/GuideduPortage


© Le Guide du Portage - 2021