CPF : la moitié des actifs disent ne pas connaître l’application dédiée

Publié le 19/05/2021

Lancée en Novembre 2019, l’application CPF permet à chaque actif de consulter ses droits à la formation, de rechercher une formation, de s’y inscrire et de payer l’organisme de formation.

Mais voilà, une étude de BVA pour Visiplus Academy de mars 2021, indique que la moitié des actifs ne la connait pas et que parmi ceux qui la connaissent près de 60 % ne l’ont pas téléchargé. Au final, seuls 20 % des actifs interrogés ont donc eu accès à l’application ce qui montre le gap encore à combler pour que le CPF devienne un outil efficace de la formation professionnelle.  

Dans l’ensemble, 49% des actifs se considèrent comme mal informés sur les dispositifs de formation, notamment pour les personnes de 50 ans et plus.

 

Parmi les autres enseignements de l’étude, on constate, sans surprise une baisse de l’accès à la formation depuis un an. Les modalités d’accès ont également changé : la baisse est marquée pour les formations en présentiel (-26pts), compensée par une hausse des formations à distance. Mais dans leur ensemble, les actifs continuent de préférer une formation en présentiel.

Pour les personnes qui se sont formées depuis un an, elles l’ont fait majoritairement sur le temps de travail (64%). La différence est marquée suivant la taille de la structure : 54% des salariés de TPE se sont formés hors temps de travail.

La crise sanitaire a eu un fort sur les projets individuels. 6 actifs sur 10 déclarent ainsi que la situation actuelle a une influence sur les projets de formation, notamment qu’elle a mis en avant des nouveaux besoins de formations ou qu’elle suscite une inquiétude quant à la pérennité de son emploi : le recours à la formation peut ainsi sembler une voie pour conserver son emploi.

Cette étude est à mettre en rapport avec une autre, portée par Centre Inffo, parue en février dernier. Celle-ci indiquait notamment que les deux tiers des actifs restaient confiants dans leur avenir professionnel. Une grande majorité (78%) indiquait que la formation relevait avant tout d’une responsabilité individuelle, soit une augmentation de 14 points par rapport à l’année précédente. 48% des sondés prévoient de faire une demande de formation dans les 12 prochains mois.



© Le Guide du Portage - 2021