Nouvel "âge d’équilibre" pour les départs en retraite : une (forte) incitation à travailler plus longtemps

Publié le 16/12/2019

C’est l’une décision les plus contestée de cette réforme. Décision qui a même entraîné un appel à la grève d’organisations syndicales jusqu’ici favorables à la refonte de notre système de retraite.

L’âge légal de départ à la retraite* restera 62 ans, promesse de campagne électorale d’Emmanuel MACRON. Mais un « âge d’équilibre » sera désormais fixé à 64 ans, avec un système de « bonus-malus ». C’est-à-dire que les actifs pourront toujours « prendre leur retraite » à partir de 62 ans, mais ils se verront appliquer une décote sur celle-ci, s’ils partent avant ce nouveau plancher des 64 ans.

Petite subtilité, le gouvernement compte mettre en œuvre cet âge pivot dans les prochaines années, en le décorrélant de la mise en place du nouveau système de retraite par points. Objectif : atteindre l’équilibre financier avant la mise en place complète de la réforme. Si l’on remet quelques phrases du discours d’Edouard Philippe dans le bon ordre, c’est plus clair :

(…) « avant le 1er janvier 2022, les responsables de la nouvelle gouvernance (c’est-à-dire les syndicats) auront à définir le bon système de bonus-malus pour aller vers ces 64 ans », « pour atteindre l’âge d’équilibre de 64 ans en 2027 ».

Donc bien avant 2037, date à laquelle la génération 1975 prendra sa retraite, génération qui sera la première à se voir appliquer, en partie, les nouvelles règles au moment de leur demande de liquidation de pension. Pour apaiser les tensions et obtenir une trêve de Noel, le Premier ministre a finalement fait un pas vers les syndicats en desserrant la contrainte. Si la volonté d’atteindre l’équilibre en 2027 n’a pas faibli, les modalités pour l’atteindre seront discutées avec les partenaires sociaux en janvier et pourront donc différer sensiblement de cette montée en charge de l’âge d’équilibre.

Quant à l’entrée en vigueur de ce nouveau système de retraite par points, c’est la voie d’une application progressive qui a été choisie : seules les personnes nées après 1975 se verront appliquer ce nouveau dispositif, mais seulement à partir de 2025.

Ainsi une personne née en 1975 ayant commencé à travailler à 25 ans cotisera au régime de retraite selon les règles actuelles pendant 25 ans et selon le nouveau régime le reste de sa carrière.

Les personnes pleinement concernées par ce changement de régime seront celles de la génération 2004 : le système s’appliquera d’office à ces actifs, et ce dès 2022.

Le guide du portage salarial décryptera pour vous dans les prochains mois la mise en place de ce nouveau régime et ses impacts concrets pour les salariés portés.


* L’âge légal de départ à la retraite est l’âge à partir duquel les actifs ont le droit de demander la liquidation de leur pension de retraite. Il ne faut pas confondre l’âge légal et « l’âge d’équilibre » qui est l’âge à partir duquel la pension de retraite ne sera pas minorée.

© Le Guide du Portage - 2020