Consultants indépendants, comment (bien) réussir sa veille ?

Publié le 30/07/2020

Lorsqu’on exerce son activité en tant qu’indépendant, la veille sur ses sujets de prédilection est un impondérable. Vous vous positionnez en tant qu’expert auprès de vos clients, il est donc nécessaire de vous tenir régulièrement au courant des nouveautés de votre secteur. Cette tâche, décrite par nos amis d’Amédée comme un des sept temps du freelance, peut vite devenir chronophage et rébarbative. Nous allons nous attacher ici à la rendre un peu plus fun en vous proposant de devenir éleveur de robots 😊.


Vous êtes nombreux à attendre les vacances … des vacances bien méritées après un premier semestre d’activité plus qu’éprouvant pour les nerfs. L’occasion de recharger les batteries mais aussi de faire le point sur son activité et la manière de l’exercer.

Un des enjeux lorsqu’on est freelance, est d’optimiser son temps pour passer le moins de temps possible sur des tâches périphériques et ainsi se concentrer sur son cœur de métier (et si cela peut permettre de dégager du temps pour soi, sa famille ou ses amis c’est encore mieux 😉).

C’est un des raisons qui encourage chaque année près de 35 000 consultants à choisir le portage salarial. En s’occupant pour lui de ses démarches administratives, juridiques ou comptables, une entreprise de portage libère un temps précieux pour un salarié porté.

Pour le sujet qui nous intéresse aujourd’hui, la veille, il en va de la même logique. Il ne s’agit pas ici de faire un tour d’horizon des solutions existantes mais de vous présenter Flint : un outil de veille qui propose, sous la forme d’une newsletter, une sélection personnalisée de contenus sur une thématique spécifique.

Flint, l’IA au service de la veille

En 2017, lorsque Benoît Raphaël, journaliste et expert en innovation digitale et média, lance Flint, il se fixe comme objectif d’aider les citoyens à reprendre le contrôle de l’information en les sortant de la bulle dans laquelle les enferment leurs habitudes et les algorithmes des réseaux sociaux et des moteurs de recherche.

Au-delà de cette mission première, Flint s’avère être un puissant outil de veille basé sur l’intelligence artificielle. Il permet de naviguer dans la jungle de l’information et d’y dénicher des articles de qualité sur des sujets très pointus : le rêve de tout consultant positionné sur une « niche ».

Concrètement, comment cela fonctionne ?

Poussez la porte de l’école des robots et devenez éleveur

La première étape consiste à « adopter » un robot et à l’entraîner sur la thématique qui vous intéresse. Cet entraînement initial prend une dizaine de minutes au démarrage et fait figure de point de départ dans l’apprentissage de votre robot.

Il s’agit de sélectionner dix articles que vous jugez pertinents sur votre thématique, en réalité dix articles que vous aimeriez recevoir dans votre newsletter personnalisée.

Grâce au machine learning, l’intelligence artificielle derrière le projet commence alors à cerner ce qu’est pour vous un article de « qualité » et la thématique associée à votre recherche.

Une fois ces premiers pas effectués, vous avez la possibilité de choisir la fréquence de votre newsletter.


Commence alors, l’expérience Flint avec la réception régulière de contenus sélectionné par votre robot.

Ici, une sélection d’articles proposés par Cherdet, notre robot spécialisé sur les formes alternatives d’activité et le #futurofwork.


 Bien évidemment, l’entraînement initial ne suffit pas pour faire de votre robot le reflet parfait de vos goûts en matière d’articles. C’est pour cela que Flint propose de continuer l’entraînement avec la possibilité d’indiquer, pour des dizaines d’articles, s’ils sont dans la cible, hors sujet ou dans la thématique mais de qualités insuffisantes. 


Vous pouvez également soumettre des actualités glanées ailleurs directement à votre robot.


 Au fil des newsletter et des entraînements, votre robot affine sa connaissance du sujet afin de vous proposer des informations de plus en plus adaptées à votre besoin.

Associez vos clients à la démarche

En imaginant tout un parcours autour de l’adoption et de l’éducation de son robot, Flint met volontairement à contribution ses utilisateurs pour proposer une expérience unique de la veille 😊. Au-delà de ce storytelling bien pensé, Flint vous permet d’inclure vos clients dans cette démarche.

Les abonnements à destination des professionnels permettent ainsi à un grand nombre de personnes de s’abonner à votre newsletter.

A titre d’exemple d’utilisation, l’Afpols, un organisme de formation destiné aux acteurs du logement social s’est doté d’un robot dénommé Lilo qui a permis de fédérer 1 300 abonnés (pour l’anecdote, l’Afpols a fait fabriquer une statue de Lilo grandeur nature 😉).

Une levée de fonds participative en cours

En guise de bonus à cette capacité de veille innovante, Benoît Raphaël propose une newsletter d’une grande qualité : Flint Dimanche. Chaque dimanche, il décortique l’actualité en partageant avec ses lecteurs son approche de l’information. La fausse arrestation de Xavier Dupont de Ligonnès, l’accident de la centrale Tchernobyl, la réforme des retraites ou encore l’inévitable Professeur Raoult et l'hydroxychloroquine … autant de sujets où pullulent fake news et informations contradictoires, le terrain de jeu préféré de Flint.

Ces rendez-vous hebdomadaires et la volonté d’inclure ses utilisateurs autour d’un projet activiste qui entend lutter contre la désinformation ont permis à Flint de fédérer une communauté de près de 20 000 personnes.

La phase 2 du projet, celle d’un développement à plus grande échelle est désormais engagée avec une levée de fonds participative de près de 300 000 euros en cours.

Nous leur souhaitons bonne chance.

L’équipe du Guide

Pour suivre l’actualité du Guide, n’hésitez pas à nous suivre sur twitter : https://twitter.com/GuideduPortage

© Le Guide du Portage - 2020