La mobilité des cadres en baisse en 2020 selon l’APEC

Publié le 11/10/2021

Selon le panorama de l’APEC paru fin juillet, seuls 6% des cadres ont changé d’entreprise en 2020 – soit une baisse d’un point par rapport à 2019 et de trois points par rapport à 2018. La part des départs à l’initiative du salarié lui-même (démission) s’établit à 38% contre 51% en 2018. La part des départs concertés (rupture conventionnelle) reste quant à elle stable (aux alentours de 20%).

Habituellement, la mobilité des cadres est portée par les personnes de moins de 35 ans. Mais en 2020, seuls 9% des cadres ont changé d’entreprise, contre 18% en 2018. Concernant les autres tranches d’âge, la mobilité externe est restée stable.

Par ailleurs, les mobilités internes dans les entreprises ont elles aussi diminué…. Mais ce sont faites dans des conditions plus favorables (progression hiérarchique et augmentation salariale).

Cette baisse s’explique sans doute par la frilosité des cadres à changer d’entreprises durant la crise : selon le baromètre de l’APEC, 6 cadres sur 10 estiment que changer d’entreprise constitue un risque plutôt qu’une opportunité. Mais elle peut s’expliquer aussi par la baisse du nombre d’offres à pourvoir (-29% par rapport à l’année précédente).

Cette tendance a déjà commencé à s’inverser, surtout chez les moins de 35 ans. Plusieurs tendances semblent être observées, un phénomène de rattrapage des évolutions professionnelles qui n’ont pas eu lieu en 2020 mais également une réflexion sur ces évolutions durant la crise sanitaire. 



© Le Guide du Portage - 2021