Les patrons des plateformes se structurent et choisissent le chemin de "l’éthique"

Publié le 02/12/2019

Hervé Novelli, créateur du régime de l’auto-entreprenariat en 2009, a annoncé le 15 novembre dernier le lancement d’API, l’association des plateformes d’indépendants. L’objectif de cette association est de permettre l’échange et la diffusion de bonnes pratiques notamment entre les plateformes, être force de proposition auprès des services de l’Etat, et redorer le blason de cette « forme d’emploi » auprès du grand public, qui n’a en effet pas toujours bonne presse.

Chaque membre de cette association signe ainsi une « charte éthique » engageant, moralement, ceux qui la signent.

Parmi les 6 principes fondateurs de la charte, nous pouvons citer « l’amélioration des protections sociales » des indépendants qui travaillent pour ces plateformes, « l’instauration d’un dispositif de concertation », la mise en place de dispositifs de formation adaptés, ou encore la volonté d’assurer aux travailleurs indépendants un revenu attractif ! Vaste programme !

On peut également ajouter la « clarification du cadre réglementaire relatif au travail indépendant en vue de sécuriser les relations entre les plateformes et leurs utilisateurs ». Nul doute que ce principe soit respecté.

Au sein de cette association, de plus de 15 membres à ce jour, on peut citer parmi les plus connues, Uber Eats, Deliveroo, Crème de la Crème, Frichti, ou encore Comet…

© Le Guide du Portage - 2020