Groupementd'employeurs

Découvrir et comprendre : Les groupements d’employeurs (GE)

Le groupement d’employeurs est une association de plusieurs entreprises qui partagent un objectif commun : bénéficier de la mise à disposition de personnels et de compétences qu’elles ne pourraient s’offrir autrement.

A la différence du portage salarial, les salariés embauchés par un groupement d’employeur ne recherchent pas leur mission, ni ne négocient le prix de leur prestation. Ils ne disposent pas de la même autonomie que les salariés portés. La particularité des salariés des GE est de travailler pour plusieurs entreprises en même temps, tout en ayant un seul employeur : le groupement.

Avec environ 16 000 salariés en équivalent temps plein, répartis dans plus de 710 groupements sur le tout le territoire (hors GE agricoles et GE d’insertion), ce dispositif apparu il y a plus de 30 ans connait une croissance constante malgré sa relative confidentialité.

  

Le groupement d’employeurs, qu’est-ce c’est ?

Cette forme de travail atypique est née dans les années 1980 dans le secteur agricole et s’est étendue à de nombreux secteurs d’activités

Ce dispositif permet à des entreprises de se regrouper dans le but de recruter des salariés qu’elles n’auraient pas les moyens d’embaucher toutes seules. Ce « groupement » met ensuite ces salariés à disposition de chacune de ces entreprises adhérentes, en fonction de leurs besoins.

Le salarié en contrat avec un GE travaille généralement « à temps partagé », c’est-à-dire qu’il partage son temps entre plusieurs entreprises du groupement, sur plusieurs lieux de travail, ce qui leur permet de bénéficier, dans la grande majorité des cas, d’un CDI à temps plein.

Le groupement d’employeur offre également des services à ses entreprises adhérentes afin de les aider au quotidien dans leur gestion des ressources humaines ou pour des tâches administratives, leur permettant ainsi de se focaliser sur leur activité.


Quels profils de salariés dans les groupements d’employeur ? Pour quels métiers ?

Les profils des salariés qui travaillent dans des groupements sont très diversifiés, ils attirent aussi bien des manutentionnaires, que des assistantes de direction, des employés qualifiés des services comptables ou financiers ou encore des techniciens en informatique.

Comme les groupements ont pour finalité de mutualiser les moyens en ressources humaines, plus les compétences d’un salarié peuvent être partagées par un grand nombre d’entreprises, plus il sera susceptible d’être embauché par un GE. La grande majorité (75%) des salariés des groupements aujourd’hui sont des ouvriers ou employés, en CDI (70%) et à temps complet (70%).

On notera que les GE attirent aujourd’hui des profils de plus en plus variés comme des agents de maîtrise, des ingénieurs et des cadres qui pendant longtemps n’étaient pas attirés par ce dispositif, souvent par méconnaissance.


Quels sont les avantages d’être salarié dans un groupement d’employeur ?

Simplicité :

Le premier avantage à travailler pour un GE est la simplicité d’avoir un employeur unique. Contrairement aux situations où le salarié a plusieurs employeurs et donc plusieurs contrats de travail, le salarié du groupement n’a qu’un seul employeur, ce qui est plus simple pour lui au quotidien. Le salarié est aussi systématiquement couvert par une convention collective applicable au groupement.

Sécurisation des parcours professionnels :

Les groupements d’employeurs ont pour vocation à organiser et sécuriser le travail du salarié du groupement entre les entreprises adhérentes. Cela passe par des garanties en termes de sécurisation des parcours professionnelles des salariés des groupements. Cela se traduit pour le GE par le fait de privilégier le CDI, à temps plein, dès que cela est possible. La formation professionnelle est également un enjeu crucial, raison pour laquelle de nombreux GE mettent en place des plans de formation adaptés aux besoins des entreprises adhérentes et aux salariés des GE.

Stabilité :

Les groupements ont également pour avantage de garantir au salarié une fiabilité de l’emploi puisque si une des entreprises cessent son activité, le contrat de travail du salarié continue quand même pour le groupement d’employeur et chez les autres entreprises adhérentes de celui-ci.

Diversité :

Enfin, qui dit multi-activité, dit multi-réseaux. Avec un groupement d’employeur le salarié bénéficie d’un plus large réseau professionnel que dans une entreprise classique. Travailler dans plusieurs entreprises en même temps favorise la capacité d’adaptation du salarié et lui permet d’acquérir des compétences très variées.


Quel avenir pour ce dispositif ?

Les groupements sont des acteurs qui ont un rôle important à jouer en matière d’emploi sur les territoires.

Le gouvernement a d’ailleurs saisi le Conseil économique social et environnemental (CESE) pour lui demander un rapport en vue de trouver les moyens de favoriser le développement de ce dispositif.

Le CESE s’est prononcé le 13 novembre 2018  en faveur de la promotion de cet « outil pour la croissance et l’emploi » en émettant plusieurs préconisations pour libérer le groupement de certaines contraintes juridiques et le rendre plus visible auprès du grand public.

D’autres initiatives sur le territoire tendent à sécuriser les parcours professionnels des salariés des groupements d’employeurs et valoriser ainsi ce dispositif, comme le premier accord collectif territorial signé pour les salariés des GE de Nouvelle Aquitaine, le 23 novembre 2018.

 

© Le Guide du Portage - 2019