Création de PARTAGE CFE-CGC, un syndicat exclusivement dédié aux salariés portés

Publié le 05/10/2018

Le 18 septembre 2018, le syndicat « Partage CFE-CGC », qui se présente comme le premier syndicat exclusivement dédié aux salariés portés, a officiellement annoncé sa création lors d’une soirée de lancement.


Le Président de la Confédération CFE-CGC, François HOMMERIL, et Michel de La Force, Président de la fédération FIECI CFE-CGC qui héberge ce syndicat, ont tenu à mettre l’accent sur un choix qui marque, selon eux, un tournant affirmé dans le monde syndical : « L’idée est de prendre en compte et d’accompagner les femmes et les hommes qui exercent leur activité de manière différente et sont à la recherche de plus d’autonomie et de souplesse ».

Le syndicat « Partage » insiste sur sa vocation à accueillir exclusivement les salariés portés, à leur apporter des services adaptés à leurs besoins dans le but de fédérer une communauté dynamique de salariés portés.

Décryptage de cet objet syndical encore non identifié.

Des services dédiés aux salariés portés

L’objectif affiché du syndicat « Partage CFE-CGC » est de proposer une offre de services ajustée aux spécificités du portage salarial.

Pour présenter son « offre de services », le syndicat s’est doté d’un site internet (http://partage.fieci-cfecgc.org/) et d’un profil LinkedIn représentant les deux mascottes du syndicat, Anna et Hugo, deux anciens salariés qui se sont lancés dans l’aventure du portage salarial.

Des services ouverts à tous

Un « parcours du salarié porté » est mis à disposition sur le site internet du syndicat. Il met en scène les personnages d’Anna et Hugo dans toutes les grandes étapes de la vie d’un salarié porté. On peut suivre leurs divers questionnements à travers un parcours initiatique amusant qui reprend quelques grands thèmes qui nous tiennent aussi à cœur (choisir son entreprise de portage salarial, quels types de contrat, comment optimiser sa rémunération…).

Toujours sur le site en libre accès, de l’actualité sur le portage (comme un positionnement du syndicat sur la surfacturation des charges patronales) et une FAQ. Enfin, le site propose de s’inscrire à des soirées « rencontres », offertes par le syndicat, qui ont pour vocation de créer du lien et de faciliter les échanges entre salariés portés et experts du syndicat.

Des services dédiés aux adhérents

« Partage CFE-CGC » propose d’adhérer au syndicat pour un tarif compris entre 120 et 180 euros annuel et a mis en place un système de « parrainage » pour encourager l’adhésion.

L’adhésion donne accès à une gamme de services supplémentaires, comme :

  • Une permanence « technique » tenue par un « cabinet d’experts » sur le portage salarial (http://lafaabrickcherdet.fr/) ;
  • La possibilité d’obtenir un rendez-vous une fois par mois avec un cabinet d’avocat spécialisé dans le portage salarial, le cabinet AYRTON.
  • Des formations spécifiques pour les salariés portés pour améliorer la gestion de leur activité et mieux connaître leurs droits.

Un souhait affiché de créer une communauté de salariés portés

Partant du principe que les salariés portés sont des travailleurs autonomes qui n’ont pas d’accès à un collectif de travail, comme dans une entreprise classique, le syndicat s’est fixé comme ambition première de constituer une communauté de salariés portés.

Outre les réseaux sociaux et les soirées « rencontres » déjà évoquées, le syndicat annonce la création à venir d’une plateforme d’échanges entre salariés portés.

Une représentation qui se veut au plus près des intérêts des salariés portés

Interrogé sur le sujet, Emilie BRUN-JOUINI, Présidente du syndicat « Partage CFE-CGC» nous a confié son souhait de « construire une branche d’activité qui corresponde aux attentes des salariés portés ».

« Les membres du syndicat sont tous des salariés portés, et nous travaillons en lien avec les négociateurs CFE-CGC pour que notre voix soit entendue dans les négociations de la branche ».

© Le Guide du Portage - 2019