Contratde travail

Portage salarial en CDD ou en CDI : quel contrat de travail choisir ?

Après avoir trouvé sa mission auprès d’une entreprise cliente, un consultant indépendant qui souhaite bénéficier de la souplesse et de la protection qu’offre le portage salarial doit se rapprocher d’une entreprise de portage pour signer son contrat de travail.

Vous vous demandez quel contrat de travail choisir en portage salarial ? Avant de faire votre choix, il est important de comprendre les différences entre un contrat de travail en portage salarial et un contrat de travail classique. Vous pourrez ensuite opter pour un contrat à durée indéterminée (CDI) et un contrat à durée déterminée (CDD) en portage salarial.


CDD et CDI en portage salarial : quelles différences avec un contrat classique ?

S’ils comportent certaines différences du fait de la spécificité du portage salarial, CDD classique et CDD en portage salarial restent relativement similaires. La situation est différente si l’on compare CDI classique et CDI en portage salarial. 

Si ces deux contrats fournissent la même protection sociale, il existe au moins deux différences notables

  • L’entreprise de portage n’est pas tenue de fournir de travail au salarié porté. Il doit donc lui-même rechercher ses missions
  • L’entreprise de portage n’est pas obligée de rémunérer le salarié porté en intermission, c’est-à-dire pendant la période entre deux contrats où il n’a pas de mission. 

Un consultant qui choisit le CDI devra donc s’assurer de sa capacité à être régulièrement en mission pour éviter des périodes sans rémunération. 


Comment choisir entre un CDD et un CDI en portage salarial ?

Que vous choisissiez un CDD ou un CDI en portage salarial, vous accéderez à un statut encadré dont les contrats sont sécurisés juridiquement

Le choix du contrat le plus adapté entre un CDD et CDI en portage salarial dépend de plusieurs facteurs et notamment de votre situation personnelle : accès à un prêt bancaire ou à un logement facilité avec un CDI... Ce choix est très lié également à la durée et la régularité des missions obtenus par le porté

La durée de la mission et ses chances de renouvellement

Un CDD en portage salarial ne peut pas dépasser 18 mois, renouvellement inclus. 

Afin de permettre au salarié porté de prospecter de nouveaux clients, la fin du CDD pourra cependant être reportée par accord entre l'entreprise de portage salarial et le salarié porté pour une durée maximale de trois mois, soit 21 mois au total.

Un consultant indépendant qui a obtenu une mission de 24 mois avec une entreprise de la grande distribution pour former les managers de l’ensemble des magasins de l’enseigne, ne pourra pas conclure un CDD en portage salarial et choisira donc un CDI.

La capacité du consultant à trouver de nouvelles missions

Le CDI est particulièrement adapté pour un consultant qui est amené à effectuer plusieurs missions simultanément ou qui a une forte visibilité sur ces prochaines missions. 

Un graphiste embauché 15 jours sur la création d’un site web doit par exemple se demander si sa mission auprès de l’entreprise cliente a des chances d’être renouvelée ou si d’autres entreprises lui ont fait des commandes similaires. Si c’est le cas, il pourra éventuellement envisager un CDI. Si la mission est ponctuelle, sans perspective immédiate, il optera davantage pour un CDD. 

Le conseil du guide :
Pour une première mission courte obtenue en portage salarial, optez donc plutôt pour un CDD. Si les missions sont renouvelées et que vous parvenez à en obtenir d’autres, vous pourrez solliciter votre entreprise de portage et signer un CDI.

© Le Guide du Portage - 2019