8,5 milliards d’euros transférés sur le CPF

Publié le 23/09/2021

De 2015 à la fin du mois de juin 2021, chaque actif avait la possibilité de transférer ses droits issus du DIF (Droit Individuel à la Formation, dispositif que le CPF a remplacé) sur leur compte CPF. Après une surcharge des serveurs les derniers jours, le ministère du travail avait choisi de faire preuve de souplesse : c’est finalement le 5 juillet que cette possibilité de report s’est définitivement éteinte.

En fin de compte, 7,28 millions de personnes ont transféré 8,5 milliards d’euros.

Une part significative d’actifs n’a donc pas effectué ce transfert : pour eux, ces droits sont définitivement perdus. Le montant de ces droits perdus est complexe à estimer : certaines organisations du domaine de la formation professionnelle, luttant pour une prolongation de la possibilité de report, estiment qu’environ 10 milliards d’euros auraient ainsi été perdus.

La Caisse des dépôts s’était inscrite en faux contre ces chiffrages, indiquant qu’une partie des salariés ne disposaient en réalité d’aucun droit à reporter – ou des droits très faibles, que d’autres étaient partis à la retraite, et que les derniers avaient d’ores et déjà consommés leurs droits.

Par ailleurs, le gouvernement avait choisi de ne pas reporter la date de transfert, indiquant que se développaient différentes arnaques pour inciter les personnes à s’inscrire à des formations plus ou moins fantômes. Ces fraudes réalisées par téléphone ou par internet semblent avoir touché plusieurs dizaines de milliers de personnes. Le gouvernement réfléchit ainsi à des dispositions permettant de réduire le démarchage téléphonique.


© Le Guide du Portage - 2021