Portage salarial : la CFE-CGC largement majoritaire dans la branche

Publié le 28/05/2021

Mercredi 26 mai, sont parus les chiffres de la représentativité nationale et interprofessionnelle. Si les résultats de troisième électoral de 4 ans étaient bien évidemment attendus avec patience, ils revêtent une importance toute particulière pour la toute jeune branche du portage. Il s’agit en effet des premiers résultats annoncés pour le secteur.  




Le niveau national interprofessionnel


Ce mercredi 26 mai, sont parus les chiffres de la représentativité nationale et interprofessionnelle. Ces chiffres représentent l’agrégation des scores obtenus par chacune des organisations syndicales aux élections entre 2017 et 2021.

Sur un peu plus de 14 millions de salariés inscrits, environ 5,4 millions ont pris part au vote et 5 millions de suffrages sont considérés comme valablement exprimés. Ainsi, le taux de participation s’établit à 38,24%, soit une diminution de 4,5 points par rapport au cycle précédent.

Les grands équilibres n’ont pas été modifiés et les cinq organisations syndicales historiques restent représentatives au niveau interprofessionnel. Rappelons que pour être représentative au niveau interprofessionnel comme au niveau d’une branche d’activité, une organisation syndicale doit recueillir au moins 8% des suffrages exprimés.

  • La CFDT reste la première organisation du privé, augmentant légèrement son score pour atteindre 26,77% ;
  • La CGT décline d’1,89 point, soit la plus forte baisse, pour atteindre 22,96% mais reste bien calé en deuxième position ;
  • FO demeure la troisième organisation, avec un score stable, à 15,24% ;
  • La CFE-CGC confirme sa progression enregistrée lors des précédentes élections et atteint 11,92% (+1,25 point, la plus forte augmentation). Sur son champ statutaire, elle obtient 20,71% des suffrages ;
  • Enfin, la CFTC fait également un score stable, avec 9,5% des suffrages ;

De leur côté, l’UNSA et Solidaires progressent : elles obtiennent respectivement 5,99% et 3,68%, insuffisant pour être reconnues représentatives.

A noter que seules la CFE-CGC, l’Unsa et Solidaires progressent en nombre de voix obtenues.





La branche du portage salarial

 

Sans mesure de la représentativité des organisations syndicales dans le secteur du portage salarial, seules les organisations syndicales représentatives au niveau national étaient habilitées à être à la table des négociations de la convention collective du portage salarial. C’est donc la CFDT, la CGT, FO, la CFE-CGC et la CFTC qui ont négocié avec le PEPS, principal syndical patronal du secteur, pour aboutir à une signature unanime de la convention collective le 22 mars 2017.

Après l’extension de la convention collective par l’arrêté du 28 avril 2017, c’est donc dans cette configuration que se sont poursuivis les négociations dans la branche.

Pour la branche du portage salarial, il s’agit d’une première mesure d’audience et les résultats pourraient bouleverser le rapport de force entre organisations.

Selon nos informations, La CFE-CGC, qui a créé le syndicat Partage CFE-CGC, exclusivement dédié aux salariés portés en 2018, obtiendrait ainsi 52,03% des suffrages validement exprimés dans la branche. Le syndicat des cadres et agents de maîtrise arrive donc largement en tête des résultats et disposera d’un poids important dans les futures négociations de la branche.

En effet, pour être valide, un accord de branche doit :

  • Être signé par un ou plusieurs syndicats représentatifs ayant recueilli, au moins 30 % des suffrages exprimés en faveur de syndicats reconnus représentatifs à ce niveau, quel que soit le nombre de votants ;
  • Ne pas avoir fait l'objet d'une opposition d'un ou de plusieurs syndicats représentatifs ayant recueilli la majorité des suffrages exprimés en faveur des mêmes syndicats à ces mêmes élections, quel que soit le nombre de votants.

La CFDT, première organisation au niveau national arrive quant à elle en deuxième position dans la branche avec 28,04 % des suffrages exprimés. Suivent ensuite la CFTC (9,12 %) et la CGT (8,78 %) qui ferme la marche des organisations représentatives. 

Avec moins de 1% des suffrages exprimés, FO est le grand perdant de ce premier cycle électoral. 




© Le Guide du Portage - 2021